STABAT MATER - Carlito

Aller au contenu

Menu principal :




CD " Le Chemin tout joyeux ! "                                                                                               Cantique modifié
Musique, orchestration et chant : Carlito



5
Elle sent les mêmes atteintes
Que son très cher Fils mourant,
C’est l’unique écho de ses plaintes,
C’est le vrai portrait de son tourment.

6
Les pleurs coulent en abondance,
Elle tremble, elle pâlit,
Son corps est dans la défaillance,
Mais son grand Amour la raffermit.
    

I/
1
Contemplons Marie affligée
Prés de la Croix du Sauveur.
Voyons sa sainte Âme percée
Du tranchant d’une vive douleur.
2
Elle gémit, elle soupire
Avec des élans amoureux,
Elle souffre un très grand martyr,
Mais qui ne paraît point à nos yeux.
3
Jésus mourant est son supplice,
L’Amour, son plus grand tourment,
Son cœur est son grand sacrifice.
 Ah, mon Dieu, que son tourment est grand !
   
II/
4
Voyant sur un gibet infâme
L’objet de tous ses désirs,
Elle souffre plus en son âme
Que jamais n’ont fait tous les martyrs.


III/
7
Pécheurs, nous faisons par nos crimes
De Marie et de Jésus,
Deux très innocentes victimes.
Ah, ne péchons jamais plus !
8
O, notre divine Maîtresse,
Nous vous compatissons tous.
Par notre cœur plein de tendresse,
Suppliez votre cher Fils pour nous.
9
Percez notre cœur d’une flèche
De l’Amour de votre Cœur,
Afin qu’y faisant une brèche,
Il prenne part à votre douleur.

10
Faites-nous part de vos souffrances
O, Mère du Bel Amour,
Afin d’expier nos offenses,
Et pour vous rendre quelque retour.
 Marie savait comment cela se passerait, elle le savait depuis le début car il n’y a pas plus grand mystique et contemplative qu‘elle donc aucune surprise. Soumise à la Volonté de Son Fils, elle savait que cela serait très dur et sa sensibilité rendait sa douleur plus terrible. Pourtant elle est là au pied de la Croix, debout, prenant appuie sur l’Amour du Fils de Dieu. Son OUI depuis la visite de l'Ange GABRIEL, était intacte.
  
Pourtant l'Amour de Dieu se manifeste cachée au milieu de tant d’horreurs et très peu des assistants perçoivent ce qui se passent vraiment. Car la réalité de Dieu transcende et surpasse la notre. Pour autant ne restons pas enfermés en nous-mêmes, élevons nos âmes vers les réalités d’en haut. Comme la très Sainte Vierge Marie, soyons acteur de nos vies et non des fatalistes chevronnés qui subissons en nous résignant à notre triste condition. Comme Marie, gardons nos âmes fixées sur l’horizon de notre destiné éternelle malgré les apparences pessimistes. Dieu est là, au creux de nos vies, au moment même ou nous pourrions penser que nous sommes seuls devant tant de malheurs, Dieu est là, Marie nous témoigne de Sa présence. Entrons dans l'Espérance !
  
Cela n’est pas fuir la réalité dans des rêves illusoires comme certains le pensent mais au contraire, c’est s’appuyer sur Sa présence. Comme Marie, malgré les apparences contraires, laissons la grâce transcender nos vies pour la rendre plus juste et fructueuse en vie éternelle: ainsi nous communions au Sacrifice du Christ, qui est plus réel, plus profonde que notre propre perception de la vie. Cette communion au saint Sacrifice du Christ, nous confère une dimension que nous serons bien incapables de concevoir sans l'aide et le témoignage de Marie Notre Mère et maîtresse. Elle la mère du "Bel Amour", la mère qui ne nous abandonnera jamais!
       

Dieu Seul
 
Retourner au contenu | Retourner au menu