Regina Coeli - Carlito

Aller au contenu

Menu principal :




CD "Allez boire à la fontaine"                                                                                             Cantique modifié
                 Musique, orchestration et chant : Carlito

I/
1
Ô grande reine des cieux,
Que votre Coeur amoureux
Ne sois plus dans la tristesse,
Qu'il tressaille d'allégresse,
Jésus est ressucité,
Ô très douce vérité !
2
Nos péchés sont effacés,
les démons sont terrassés,
Jésus revêtu de gloire,
A sur eux tous la victoire
Ces orgueilleux sont a bas,
Ils ne s'en relèveront pas !

REFRAIN
Chantons tous, Alléluia !
Et puis, Ave Marie ! (bis )

II/
3
Il a fermé les enfers,
Tiré nos pères des fers
Ouvert la gloire éternelle,
Fait la paix universelle,
Enfin Jésus vainqueur
Pour le salut du pécheur !


III/
5
Ô digne Mère de Dieu,
Que tout vous loue en tous lieux,
Ô Vierge très glorieuse,
Ô mille fois bienheureuse,
D'avoir vous porté
Ce grand Roi de Majesté !
6
Obtenez-nous de Jésus
Part à toutes ses vertus,
Part à sa nouvelle Vie.
Afin qu'un chacun publie
Dans toute l(éternité :
Jésus est ressucité !







      
REFRAIN
Chantons tous, Alléluia !
Et puis, Ave Marie ! (bis )






4
Ô Mère du Belle Amour,
Tressaillez d'aise en ce jour !
Que les Anges, que les hommes
Et nous tous tels que nous sommes,
Répondent tous tour à tour,
En solennisant ce jour !



Depuis le début du christianisme les chrétiens et toute l'Eglise ont chanté les louanges de Marie, la proclamant « Mère de Dieu » au concile d’Ephèse en 431 et depuis le culte envers elle n’a pas cessé de croître et de s’approfondir. Saint Louis-Marie particulièrement a mis en valeur cette dévotion due à la Sainte Vierge où il l’expose dans son traité, « De la vraie dévotion à Marie ». De façon admirable et sublime, durant toute sa courte vie, il ne cessera pas d’attirer les âmes vers cette Mère tendre et pleine de compassion.

Qui, en effet, plus qu’elle, a vécu si proche du Christ ? Qui, plus qu’elle, a aimé Jésus, son unique Fils ? Qui, plus qu’elle connaît mieux son Fils ? Qui, plus qu’elle, a souffert avec Lui durant sa Passion ? On pourrait continuer comme cela plus longtemps et en rajouter. Nous devons l’aimer, la vénérer, l’accueillir chez nous comme notre Mère et Maîtresse,
comme celle qui a enfantée Jésus et nous enfante à la vie de Dieu
pour que nous ressemblions de plus en plus au Christ.

Loin de Lui faire de l'ombre ou de Lui faire obstacle, Marie, au contraire nous introduit dans le mystère de son Fils plus profondément encore. Une bonne dévotion à Marie aboutit forcément à une meilleure connaissance de Jésus.

Quel aveuglement chez tous ces chrétiens, ces théologiens, ces prêtres et ces religieux, qui malgré la dévotion de tous les saints et l’Eglise, continuent à dénigrer, sous prétexte de mariolatrie, la saine et très belle dévotion envers la Mère du Christ !
Quel obscurantisme spirituel ! Marie n'est pas une option de la foi, mais c'est un véritable privilège, octroyé par le Seigneur que de pouvoir l'aimer, car nous ne la méritions vraiment pas, c'est par un excès d'amour de sa part qu'Il nous a donné ce qu'Il a de plus précieux : Marie !
Comme Saint Louis-Marie n’ayons aucune retenue de notre amour envers Marie car elle est vraiment notre Mère et toute la Sainte Trinité vous y exhorte !
Aimons-la autant que Jésus l’aime et la proclame bienheureuse !
Heureuse et mille fois heureuse est l’âme, en qui le Saint-Esprit trouvera Marie son Epouse fidèle,
car elle obtiendra grâce sur grâce et goûtera aux délices la foi !
  
Dieu Seul

Retourner au contenu | Retourner au menu