Jésus chassant les marchands du Temple de Jacob Jordaens

  Sainte Thérèse nous interpelle dans ce cantique, elle nous rappelle notre responsabilité de chrétien à participer à la construction de la civilisation de l'amour inaugurée par le Christ.

Elle nous interpelle, nous, chrétiens particulièrement à réveiller en nous la puissance de l'Esprit. Certes nous avons reçu le baptême mais cela n'est pas pour autant que nous soyons déjà au Paradis. Le combat doit être livré, contre tous nos ennemis, et le premier que nous devons combattre, ce n'est pas le Diable, car il ne peut rien contre une âme fidèle et forte, mais c’est nous-même. Souvent nous nous rendons complice du mal qui s'enracine profondément dans nos cœurs, et satan s’infiltre en nous par ces failles-là, nous décourageant et appesantissant sur le chemin de notre sainteté.


Alors Sainte Thérèse nous invite à purifier notre amour, à suivre Jésus dans ce combat, à écouter sa voix, nous laissant guider par son exemple et ne jamais désespérer de son Amour immense, inconditionnel envers l’homme pécheur.

En même temps elle nous invite à nous ressaisir pour que nous puissions porter beaucoup de fruits et donner au monde un témoignage chrétien comme il convient aux enfants de Dieu.


Nous comprendrons pourquoi le Christ supporte mal la tiédeur car la vie, la sainteté sont des réalités très précieuses que Dieu nous confies pour la vie éternelle, alors de nous voir gaspiller notre temps pour des futilités, cela le met en « colère. »

Jésus a dit : " Vous êtes le sel de la terre ! " Il dit cela parce que notre baptême nous procure tout ce dont nous avons besoin pour accomplir notre mission chrétienne parmi les nations : apporter la paix du Christ au monde.


Nous ne sommes pas seuls dans ce combat puisqu’Il nous donne

le Saint-Esprit qui vient au secours de notre faiblesse.

Heureux les artisans de paix car

ils seront appelés fils de Dieu !

CD « ALLEZ BOIRE »

Ne dormez-plus ! D'aprés  un poème de sainte Thérèse d'Avila

CD « ALLEZ BOIRE »

Saint Louis-Marie GRIGNION de MONTFORT